Dans cet article, je vais vous donner quelques tips pour écrire sur les réseaux sociaux. Que vous soyez un professionnel, un particulier ou un jeune créateur, vous êtes au bon endroit !

Pour commencer, sachez qu’écrire n’est jamais chose aisée, nous manquons souvent de confiance en nous. La peur de mal faire nous limite, mais ne vous arrêtez pas à vos premières craintes.

 

Soyez honnête et vous-même

Le lecteur recherche de l’authenticité, de la simplicité. Inutile de penser que l’on peut faire croire tout et n’importe quoi à ce dernier, parce qu’il saura déceler le mensonge et vous le fera savoir par des commentaires désagréables. Nous sommes en recherche de vérité. En allant dans ce sens-là, vous saurez attirer la sympathie. N’ayez pas peur d’être spontané.

 

Adaptez-vous à votre cible

Parce que s’adapter est une nécessité. Dans la vie, vous ne vous adressez pas de la même manière à votre compagnon, qu’à votre patron ou bien à votre meilleure amie, n’est-ce pas ? Cela fonctionne de la même façon sur le web. Des questions fondamentales sont à se poser. À qui je m’adresse ? Ma cible a entre 15 et 25 ans ou bien entre 40 et 70 ans ? Aussi, la profession, la catégorie sociale, la localisation, les codes sociaux ne sont sensiblement pas les mêmes. Ce qui fera rire votre grand-mère, sera mal pris par votre fille.

L’heure de publication a son importance

Chose importante, l’heure de publication de votre post sur les réseaux sociaux sera lu ou non suivant l’heure à laquelle vous publiez votre contenu. Nous ne passons pas notre journée sur Instagram, Facebook ou Twitter. L’heure de pointe, vous connaissez ?

 

Miser sur le visuel

Aujourd’hui, nous n’avons plus le temps. Nous voulons tout, tout de suite. Le visuel est pertinent à ce niveau-là.
Par ailleurs, la surcharge informationnelle à laquelle nous faisons face peut vite nous faire perdre toute attention. Nous sommes une génération de zappeur, ce pourquoi, il faut savoir capter l’attention et vite, au risque de perdre votre lecteur.

Pour éviter cela, misez sur le visuel, c’est une arme de destruction massive. N’hésitez pas à l’employer sous toutes ses formes. Par ailleurs, la surcharge informationnelle à laquelle nous faisons face peut vite nous faire perdre toute attention.

Vos lecteurs n’en seront que ravis.

À LIRE ÉGALEMENT

Non, je n’ai pas d’excuse…

Après plusieurs mois d’absence sur mon blog, il est temps de revenir doucement par ici. Et tout est dit dans mon titre… Je n’ai pas d’excuse, enfin si : je n’ai pas eu l’envie, je n’ai pas eu l’inspiration, je n’ai pas eu… Il y a tant de raisons qui font que je n’ai...

lire plus